L'âne de Provence

 

Anesses de Provence - Alpille et Altesse

 

Ses origines :

 

         Notre petit âne gris est certainement le plus connu des ânes en France.  Appelé également ânes d'Arles ou encore âne de Crau, il tient ses origines du coeur de la Provence où il était le fidèle assistant des bergers transhumants.

 

En effet, certains écrits datant du XVeme siècle montraient déjà l'importance du rôle de l'âne dans l'élevage ovin. Sélectionné pour sa docilité et sa forte ossature aux membres solides, il portait vaillament les lourdes charges des bergers (matériel, provisions, agneaux naissant en cours de route...) lors des transhumances dans les Cévennes ou encore dans les Alpes. Il était par ailleurs le compagnon du berger lors des longues périodes de solitude en alpage. L'âne de Provence au cours de ces cinq siècles s'est alors fortement inscrit dans l'esprit et la mémoire des paysans et plus généralement de la population du pays...

 

Avec l'arrivée de la mécanisation, l'âne a peu à peu disparu du paysage provençal (et plus généralement français). La race provençale qui comptait environ 13 000 individus à la fin du XIXeme siècle a vu son effectif chuter vertigineusement à 2000 têtes en 1956 puis seulement à 330 en 1993... Devant l'urgence de la situation, une poignée d'éleveurs créèrent l'"Association de l'Âne de Provence" en 1992. Le cheptel, réparti sur une dizaine de départements du Sud-Est était principalement détenu par des éleveurs transhumants chez qui la mécanisation n'avaient pas détroné la place et l'utilité de l'âne.

 

Soutenue par le Haras d'Uzes, cette association mena durant trois ans diverses actions de sauvegarde et grands rassemblements d'ânes dans les départements et régions concernées par cette race. A force d'efforts et d'énergie, en décembre 1995, la race fut reconnue par les Haras Nationaux et devint l'une des 7 races d'ânes actuellement reconnues en France.

 

 

Sa morphologie : 

 

Jerry - Baudet approuvé âne de Provence       Sa morphologie épaisse et solide ainsi que son ossature forte lui donnent une impression de robustesse... c'est la force tranquille.

 

De taille moyenne, celle-ci varie à l'âge de 3 ans entre 1.20 m et 1.35 m pour les mâles, 1.17 m et 1.30 m pour les femelles.

 

Sa robe toujours grise unie, comprend des teintes les plus claires aux plus foncées et arbore sur le dos une bande cruciale bien marquée  (appelée également "croix de Saint-André"). La couleur la plus typique est "gris tourterelle" dont la spécificité sont ses reflets rosés.

 

Sa tête assez forte avec un chanfrein rectiligne parfois marqué par un bout de nez fuyant est adoucie par de jolis yeux aux contours clairs. Son bout du nez est d'une teinte généralement claire. Son front, ses oreilles et le bord des yeux sont presque toujours teintés de roux. Ses jolis oreilles sont implantées au sommet du crâne.

Son enclore de longueur moyenne est assez épaisse.

 

Sa poitrine est large et puissante et son dos fort et droit avec un rein court et musclé et une croupe ronde et épaisse.

 

Ses membres sont solides avec une ossature forte et peuvent être soulignés par des zébrures plus ou moins nombreuses. On observera le plus souvent une sébrure dessinnée en diagonale au niveau des avant-bras sur les antérieurs.

 

Ses sabots sont plutôt larges pour un âne et donc bien adaptés à la marche et au port de charges.

 

 

Ses différentes utilisations : 

 

         L'âne de Provence occupe aujourd'hui une place grandissante au sein de notre société.

 

CHARLY - câlinSon caractère docile et affectueux et son intelligence en font un animal de compagnie attachant. Qu'il soit destiné à agrémenter votre pré pour le plaisir de cotoyer les ânes au quotidien ou pour tenir compagnie à un cheval, l'âne de Provence sait se montrer doux, calme et affectueux. Son contact est rassurant et apaisant.

 

Son calme et sa facilité à être éduqué font de lui un animal polyvalent. L'attelage, la randonnée, l'équitation, l'apprentissage de petits tours amusant, etc. sont les principales activités à pratiquer avec votre compagnon aux longues oreilles. Sa solide morphologie et son pied sûr sont un atout notamment pour l'attelage ou la randonnée qu'elle soit bâtée ou non.

 

Il apprécie tout particulièrement la végétation des régions sèches de type méditerranéenne où il excelle comme débroussailleur écologique. Il entretient ainsi les terrains et pare-feu.

 

 


 

http://static.blog4ever.com/2011/09/521976/artfichier_521976_1570782_201212172925960.jpg 

   



09/10/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 7 autres membres